mercredi 20 novembre 2013

CONSEIL DE LA CNSA : L’ÉTAT ISOLÉ




CONSEIL DE LA CNSA :
L’ÉTAT ISOLÉ


L’État s’est retrouvé bien seul sur le budget 2014 au Conseil de la CNSA de ce 19 novembre. Les organisations de personnes âgées, personnes handicapées, professionnels et familles, dont l’AD-PA, ont voté contre le budget comme les syndicats de salariés.

Un tel choix montre le mécontentement profond puisque sur les 8 budgets depuis la création de la Caisse, ses membres n’ont voté contre que 2 fois.

Pour leur part les organisations d’employeurs ont pris acte, alors qu’elles ont rappelé avoir régulièrement voté pour.
C’est bien entendu le détournement de la CASA qui a été au centre des débats

En effet l’État détourne chaque année des crédits de la CNSA, ce que
l’AD-PA a toujours dénoncé. Mais en 2014 on passe de l’artisanat à l’industrie avec des montants jusqu’ici jamais atteints.

Ont aussi été soulignés l’insuffisance des moyens qui seront alloués aux personnes âgées et aux personnes handicapées à domicile et en établissement, le maintien des suppressions de postes dans certains établissements pour personnes âgées (convergence) et surtout les dysfonctionnements de l’État qui, dans un secteur unanimement reconnu comme sous-doté, continue à ne pas dépenser les maigres crédits existants.

Ainsi de nouveaux crédits seront gelés et 50 millions € non délégués aux ARS ne seront pas affectés à l’aide aux personnes âgées. De même 4,4 millions € de recettes nouvelles ne seront pas distribués et grossiront les crédits qui seront assurément repris dans les années à venir.

L’AD-PA continue donc à proposer la pétition qu’elle a initiée avec la FNAR, afin que le Premier Ministre affecte tous les crédits existants, dont la CASA, à l’aide aux personnes âgées et à la création d’emplois.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire